top of page

Envie de recevoir chaque dimanche matin  dans votre boîte mail du contenu qui va vous captiver ?

Abonnez-vous à ma newsletter !

MES GUIDES PDF GRATUITS A TELECHARGER

Rechercher

BOUTON AF-ON : POURQUOI ET COMMENT VOUS DEVRIEZ L’UTILISER POUR FAIRE DE MEILLEURES PHOTOS !

Dernière mise à jour : 1 mai 2022



La maîtrise de l’autofocus de son boîtier n’est pas une chose facile. Assurer une mise au point à la fois réactive et précise requiert un peu d’apprentissage technique et d’expérience sur le terrain. Pour y parvenir, vous avez dû vous familiariser avec :

  • les différents types de modes autofocus (ponctuel, continu, automatique),

  • la gestion des collimateurs avec les différentes zones,

  • le paramétrage de la réactivité selon les sujets,

  • éventuellement les micro-ajustements de l’autofocus.

Si vous avez besoin de revoir ces notions sur l’autofocus, j’ai écrit un article sur le sujet : => cliquez ici pour le lire !


Ouf, cette fois ça y est, vous maîtrisez la bête !

C’est pas mal en effet. Mais vous pouvez faire encore mieux. Il existe un bouton « magique » à l’arrière de la plupart des boîtiers, qui peut grandement vous faciliter l’utilisation de l’autofocus : le bouton AF-ON.


Quel intérêt puisque l’autofocus s’active déjà lorsque j’appuie sur le déclencheur ? 🥱

Ok, je vous explique ça dans cet article.

Ensuite, vous ne pourrez plus vous passer de ce bouton ! 😁



 

Téléchargez mon guide PDF gratuit "10 conseils essentiels pour les débutants en photo de nature"

cliquez ci-dessous :

 


QU'EST-CE QUE LE BOUTON AF-ON ?


Il s’agit d’un bouton situé à l’arrière du boîtier. Sa place exacte peut varier selon la marque et le modèle, mais il se situe dans la partie arrière supérieure droite. Pourquoi ? Pour pouvoir être activé par une pression du pouce. De fait, on l’appelle également back focus.

Sa fonction, comme son nom l’indique (AF-ON), est d’activer l’autofocus. Mais ceci se fait séparément du déclenchement !


Lors d’un appui sur ce bouton, le boîtier fait uniquement la mise au point. A l’inverse donc, lorsqu’on appuie uniquement sur le déclencheur, il n’y a pas de nouvelle mise au point autofocus avant déclenchement.


C’est la fin de l’autofocus lié au déclencheur ! Finis les doigts appuyés en permanence à mi-course pour maintenir l’autofocus en action, tout en faisant attention à ne pas appuyer trop fort pour ne pas déclencher une rafale ! 😁




POURQUOI UTILISER LE BOUTON AF-ON ?


Chambouler ses habitudes de prise de vue n’est pas forcément ce qu’un photographe a de suite envie de faire. Il lui faut une bonne raison pour cela.

Eh bien, ça tombe bien, j’en ai trouvé pas une mais dix ! 😉



Les avantages du bouton AF-ON.


Avantage # 1 - Davantage de contrôle.

En activant l’autofocus uniquement par pression du bouton AF-ON, plus de mise au point systématique à chaque photo. Si votre sujet est immobile, il est complètement inutile d’activer l’autofocus à chaque photo. En plus, vous prenez le risque de perdre la mise au point si les conditions lumineuses sont difficiles ou l’environnement encombré.

Avec cette fonction, c’est vous qui décidez quand activer l’autofocus pour faire une nouvelle mise au point sur le sujet.


Avantage # 2 - Gain de temps pour prendre une série de photos.

Ne pas avoir à refaire la mise au point permet de gagner une étape dans la prise de vue. Une fois votre sujet net, vous pouvez enchaîner les photos sans l’autofocus, tout en étant prêt(e) à l’activer d’une simple pression du pouce si le besoin s’en fait sentir.


Avantage # 3 - Switcher rapidement entre les modes AF ponctuel et continu.

Vous vous êtes souvent demandé comment savoir quand choisir entre les modes AF ponctuel et continu ? 🤔

Oubliez tout ça. Avec le bouton AF-ON, vous avez les deux modes disponibles !

Comment ? Appuyez sur AF-ON pour faire le point, puis :

  • relâchez : vous avez l’équivalent du mode ponctuel,

  • laissez le bouton enfoncé : vous avez le mode continu (si vous avez au préalable activé ce mode).

Avantage # 4 - Recadrage à la prise de vue plus rapide.

Le recadrage à la prise de vue consiste à viser le sujet avec le collimateur central (plus efficace en basse lumière), puis passer en mode de mise au point manuelle et recadrer pour avoir une meilleure composition.

Avec le bouton AF-ON, vous appuyez en faisant la mise au point avec le collimateur central puis relâchez et recadrez. Plus besoin de passer en mise au point manuelle. Simple et rapide ! 👍


Avantage # 5 – Plus de réactivité si un élément s’intercale entre vous et votre sujet.

  1. Vous avez verrouillé la mise au point sur l’œil de votre sujet, mais celui-ci passe derrière une branche d’arbre. Le collimateur autofocus accroche aussitôt la branche et votre sujet est flou ! Vous perdez plusieurs secondes à le retrouver dans le viseur et à faire une nouvelle mise au point. Terrible. On a toutes et tous été confrontés à une situation similaire un jour ou l’autre. Énervant… 😡

  2. Version AF-ON. Le même sujet a toujours décidé de vous embêter et passe à nouveau derrière une branche. Cette fois, vous avez aperçu la branche et relâché la pression du pouce. Vous pouvez continuer à faire des photos avec votre sujet partiellement caché (peut donner des photos très esthétiques) en conservant l’ancienne mise au point. Une fois la branche hors cadre, vous appuyez de nouveau avec le pouce et l’AF accroche l’œil du sujet. Magique ! 🤩


Avantage # 6 - Économie de la batterie.

On n’y pense pas forcément, mais activer l’AF à chaque déclenchement consomme beaucoup d’énergie. A chaque fois que vous appuyez à mi-course sur le déclencheur, vous activez l’AF mais aussi la stabilisation. La batterie est ainsi davantage mise à contribution.

En activant l’AF avec le bouton AF-ON uniquement quand c’est nécessaire, vous allez augmenter l’autonomie de votre batterie ! Pour les boîtiers hybrides, c'est particulièrement important ! 💡


Avantage # 7 - Moins de fatigue pendant les séances d’affût.

Les longues séances d’affût durant lesquelles vous devez régulièrement appuyer avec l’index à mi-course sur le déclencheur pour actualiser la mise au point sur le sujet sont un calvaire pour votre doigt.

Vous devez faire attention à ne pas appuyer trop fort, mais suffisamment quand même. Votre index fatiguera beaucoup plus vite que votre pouce (plus solide). Ce dernier a de plus juste à appuyer sur le bouton AF-ON sans contrainte de presser à mi-course.


Avantage # 8 - Moins de stress au déclenchement.

Lorsque l’AF est associé au déclenchement, vous ne savez pas s’il va s’activer correctement au moment de prendre la photo. Dans des conditions de lumière difficile, ou avec un sujet très remuant, il arrive que vous ne puissiez pas prendre la photo au moment voulu simplement parce que l’AF patine et n’arrive pas à faire le point ! Quel stress de rater le moment décisif à cause d’un AF inopérant !

En l’activant depuis le bouton AF-ON, vous êtes fixé(e) sur sa capacité à faire la mise au point avant de prendre la photo. De quoi rendre les déclenchements plus sereins…


Avantage # 9 - Moins de flou de bouger.

Lorsqu’on apprend à tirer avec une arme (j’ai été militaire pendant 21 ans), on nous enseigne de ne jamais provoquer le coup de feu en appuyant d’un coup sec avec l’index (coup de doigt). Au contraire, il faut poser l’index délicatement sur la détente et presser progressivement avec l’ensemble des doigts jusqu’au déclenchement du tir. Cette façon de procéder minimise les vibrations et optimise la précision.

Avec un appareil photo, c’est la même technique qu’il faut appliquer. En appuyant successivement sur le bouton AF-ON (pouce) puis doucement sur le déclencheur (index), vous équilibrez la pression des doigts et assurez une meilleure tenue du boîtier. Vous diminuez ainsi le risque de flou de bouger lors du déclenchement.


Avantage # 10 - Possibilité d’affiner la mise au point en manuel plus facilement.

En situation classique, si vous voulez affiner la mise au point en mode manuel vous devez désactiver l’autofocus. Sinon, vous prenez le risque de défaire votre mise au point millimétrée en appuyant sur le déclencheur.

En mode AF-ON, tant que vous n’appuyez pas sur le bouton, pas de risque de modifier votre mise au point.



 

"L'art de la composition en photo nature" est un e-book de 50 pages qui permet aux débutants d’acquérir les clés pour maîtriser les bases de la composition photo nature.

Les pratiquants de niveau intermédiaire y trouveront des règles de composition avancées, pour réussir à faire de superbes photos de nature !

______

50 pages illustrées de nombreuses photos.

10 règles de niveau débutant.

10 règles de niveau avancé.

5 conseils de mise en pratique.

5 photos analysées en profondeur.


Pour en savoir plus, cliquez sur le bouton ci-dessous :

 

Les inconvénients du bouton AF-ON.


Inconvénient # 1 - Utilisation moins pratique du joystick.

Et oui, on n’a qu’un seul pouce ! Si votre boîtier est équipé d’un joystick pour sélectionner les collimateurs AF, vous ne pourrez pas en même temps appuyer sur le bouton AF-ON pour maintenir le suivi en AF continu et sélectionner un autre collimateur avec le joystick

Si vous n’avez pas de joystick et faites la sélection des collimateurs avec la roue codeuse ou le trèfle (4 flèches), c’est encore pire car ils sont généralement plus éloignés du bouton AF-ON.


Inconvénient # 2 - Gestion de plusieurs boîtiers problématique si le paramétrage AF diffère.

Si vous avez l’habitude d’utiliser deux boîtiers (ou plus) lors de vos sorties photo, il vaut mieux paramétrer l’activation de leur autofocus de la même manière. Si vous n’utilisez le bouton AF-ON que sur l’un des deux, vous risquez de vous embrouiller en passant d’un boîtier à l’autre…




COMMENT UTILISER LE BOUTON AF-ON ?





Paramétrer l’activation du bouton AF-ON.


Paramétrage # 1 – Sélectionnez l’autofocus continu : AI Servo (Canon) ou AF-C (Nikon, Sony, Fugifilm, Pentax,).

En utilisant le bouton AF-ON vous n’avez plus besoin que du mode AF continu (l’AF ponctuel s’obtient en relâchant le bouton AF-ON).

Activez l’AF continu en allant dans le menu de gestion de l’autofocus de votre boîtier (variable selon la marque).


Paramétrage # 2 – Activez cette fonction dans le menu de votre boîtier.

Toujours dans le menu de gestion de l’autofocus, vous devez sélectionner l’activation de celui-ci par le bouton AF-ON uniquement. C’est essentiel de désactiver l’AF par le déclencheur.


Paramétrage # 3 – Désactivez l'autofocus par le bouton déclencheur.

Dernière étape : il est essentiel de désactiver l’AF par le bouton déclencheur. Celui-ci ne doit plus servir qu'à la mesure de lumière et la prise de la photo.

Il faut sur la plupart des boîtiers passer par les fonctions personnalisées et affecter au déclencheur la fonction "Activation de la mesure".







Si votre boitier ne possède pas de bouton AF-ON.


Pas de problème, il existe un plan B : le bouton « mémorisation d’exposition ».

Sur à peu près tous les boîtiers, vous pouvez programmer ce bouton pour activer l’autofocus si vous n’avez pas de bouton AF-ON :

  1. Vous êtes en Canon : programmez le bouton « * » (voir photo ci-dessus).

  2. Vous êtes en Nikon, Sony, Fugifilm, Pentax ou autres : paramétrez le bouton « AEL ».


Rendez-vous dans le menu des fonctions personnalisées de votre boîtier (variable selon les marques). 😉




Gérer cette nouvelle manière de photographier.





Exemple # 1 – En photo de paysage.

Si vous photographiez à main levée, la technique du recadrage après mise au point va devenir beaucoup plus simple et intuitive. Il suffit de sélectionner la zone qui vous intéresse avec le collimateur central. Vous activez l’AF d’un appui sur le bouton AF-ON puis vous le relâchez. Ensuite, vous faites votre composition tranquillement.

Là où c’est également intéressant, c’est sur trépied lors de l’utilisation d’un filtre gris neutre. Selon l’opacité, l’autofocus a du mal à fonctionner. Avec un ND1000 par exemple, il est habituel de devoir passer en mise au point manuelle. Cette fois, plus besoin. Vous faites votre mise au point avant d’insérer le filtre et ensuite fini le risque de patinage d’AF lors du déclenchement. Plus besoin de passer en manuel = gain de temps ! 👍


Exemple # 2 – En photo animalière.

C’est en photo animalière que le gain d’efficacité est le plus significatif. Vous gagnez vraiment en confort et réactivité. Votre sujet bouge : vous appuyez sur AF-ON. Il s’arrête : vous relâchez la touche. Dès qu’un instant décisif se présente vous pouvez déclencher en étant certain(e) que la photo sera prise.

Concernant le suivi AF, 2 possibilités :

  1. Votre boîtier a une très large couverture de collimateurs et un AF performant. Il est confortable de paramétrer l’AF en suivi automatique en maintenant l’appui du le bouton AF-ON + recadrage.

  2. Votre boîtier est un peu juste niveau plage AF et suivi. Vous allez devoir compenser par un pouce super réactif pour alterner les appuis sur AF-ON et le joystick (ou la roue, le trèfle…).


Exemple # 3 – En photo macro.

En macro, vous mixez un peu l’utilisation décrite en paysage et celle en animalier.

La technique du recadrage est à recommander.

Également, l’alternance AF continu / AF ponctuel apportée par le bouton AF-ON sera utile si un insecte bouge. De même, si le vent fait bouger la fleur que vous avez choisie comme sujet, ce sera appréciable !

La précision chirurgicale d’AF requise par la macro profitera vraiment de cette fonction AF-ON !💡



Cerise sur le gâteau 🎂 : utiliser le bouton AF-ON avec un boîtier hybride.


La possibilité d’activer l’AF en back focus existe depuis pas mal d’années déjà et a été largement validée dans le monde des boîtiers reflex.

Mais qu’en est-il des boîtiers hybrides ? Eh bien, sans hésiter je trouve que c’est encore mieux !

Avec mon hybride, je redécouvre cette fonctionnalité au travers de possibilités encore décuplées ! Je l’ai rapidement évoqué dans l’exemple #2 sur la photo animalière. Les hybrides ont une plage AF énorme qui couvre presque toute la surface du capteur. La réactivité et la précision de l’autofocus permettent un suivi automatique incroyablement efficace. J’avoue avec mon hybride être fan de la mise au point par collimateur central puis recadrage en suivi AF automatique. L’AF ne lâche plus le sujet tant que je maintiens le bouton AF-ON… 🤩



CONCLUSION.


10 avantages contre 2 inconvénients. Une fonctionnalité activable sur pratiquement tous les boîtiers et bénéficiant aux 3 domaines de la photo nature. Des possibilités encore étendues depuis l’arrivée des boîtiers hybrides…


Bon, je pense qu’il est inutile de dérouler davantage d’arguments. Le prix à payer est un peu le sentiment d’être déboussolé(e) au début lorsqu’on a pris l’habitude depuis des années d’activer l’AF en déclenchant. Il faut persévérer pendant quelques semaines de pratique. Faites des photos sans importance, à titre d’entraînement au début pour vous rassurer.

Vous verrez, on s’y fait assez vite. D’un point de vue psychologique, séparer l’AF du déclenchement va vous libérer dans votre pratique photographique ! 😎



A bientôt.

Bonnes photos. Prenez soin de vous.




Laurent DUPERIER

Photographe et formateur photo nature





Vous avez aimé cet article ? Alors n’hésitez pas à liker, commenter et partager ! Rendez-vous au bas de cette page, merci d’avance !


 

Si vous n’êtes pas encore abonné(e) et souhaitez recevoir chaque dimanche matin dans votre boîte mail du contenu qui va vous captiver, cliquez ci-dessous :

 




4 156 vues2 commentaires

2 Comments


Merci Laurent pour cet article sur une fonction trop méconnue et pourtant super utile. Est-ce que tu sais s'il est possible sur certaines marques de découpler en parallèle la mesure de la lumière du déclencheur afin que seul le bouton AF-On s'en charge ?

Like
Laurent DUPERIER
Laurent DUPERIER
May 04, 2022
Replying to

Bonjour David. A ma connaissance, ce n'est pas possible de déclencher sans mesure de la lumière au préalable sur Canon, Sony ou autres. Sur les 4 ou 5 options du menu Canon, aucune ne permet le déclenchement seul. Sur Sony, il y a moins d'options de paramétrage d'AF que sur Canon. Il faut mettre AF par déclencheur sur OFF, puis paramétrer la touche personnalisée AF-ON sur ON. C'est tout. Il y a une possibilité si le but est de ne pas mesurer de nouveau la lumière. C'est d'utiliser la mémorisation d'exposition et de déclencher tant que la mémorisation est active. La mesure de lumière ne devrait pas se faire de nouveau, du coup le bouton déclencheur ne ferait que prendre…

Like
bottom of page