Envie de recevoir chaque dimanche matin  dans votre boîte mail du contenu qui va vous captiver ?

Abonnez-vous à ma newsletter !

MES GUIDES PDF GRATUITS A TELECHARGER

Rechercher

LIBELLULES – 15 CONSEILS POUR LES OBSERVER FACILEMENT ET MIEUX LES PHOTOGRAPHIER !





Vous rêvez des magnifiques photos de libellule que vous avez vues dans les magazines ? Vous ne savez pas comment vous y prendre : où et quand les observer, comment les photographier ? Dans cet article, je vous livre 15 conseils qui vont vous aider à mieux connaître les libellules afin de faire vos premières photos ! 👍





Téléchargez mon guide PDF gratuit "10 conseils essentiels pour les débutants en photo de nature"

cliquez sur le lien ci-dessous :

Télécharger mon guide PDF gratuit





CONNAISSANCES NATURALISTES.


Conseil # 1 – Identifiez votre sujet parmi la famille des libellules.

Pour faire un descriptif très court, les libellules sont une famille d’insectes au corps allongé avec deux paires d’ailes transparentes et de grands yeux. Le nom de cette famille d’insectes est les odonates. Il existe deux sous-ordres d’odonates :

  1. Les zygoptères (demoiselles). Elles sont de petite taille. Leurs yeux sont plus petits et ne se rejoignent pas. Posées, elles replient leurs ailes en arrière.

  2. Les anisoptères (libellules à proprement parler). Elles sont de plus grande taille. Leurs yeux sont plus gros et se rejoignent partiellement. Posées, elles laissent leurs ailes déployées.



Conseil # 2 – Connaissez leur type d’habitat préféré.

Les libellules passent une grande partie de leur vie à l’état de larve dans l’eau, puis se transforment en libellules (métamorphose, cf. photo ci-dessus).

Pour les trouver, il est donc logique de chercher près des points d’eau, zones humides, étangs, lacs, rivières…





OBSERVATION.


Conseil # 3 – Postez-vous là ou se trouve leur menu.

Comme évoqué au point #2, cherchez leur présence près d’un point d’eau. Ensuite, la libellule étant un prédateur, elle aime se poster en hauteur pour observer son milieu et repérer ses proies. Elle utilise deux techniques pour chasser les petits insectes :

  1. A l’affut postée sur une tige ou une branche, elle repère et surprend ses victimes.

  2. En vol, elle poursuit et attrape les petits insectes volants.

Repérez donc les zones garnies de hautes herbes près des points d’eau et observez attentivement pour repérer la présence d’une libellule. Si vous repérez des papillons 🦋, moustiques 🦟, mouches (qui figurent à son menu), il y a des chances pour que vous puissiez voir une libellule.



Conseil # 4 – Observez les à la meilleure période.

Comme beaucoup d’insectes, c’est pendant les périodes printanière et estivale que vous pourrez les observer.

  • Au printemps, leur présence se fera essentiellement près des points d’eau pour assurer la reproduction.

  • L’été, la reproduction étant faite, elles étendent leur rayon d’action au-delà des points d’eau.

Si vous cherchez des libellules en hiver, vous n’en trouverez pas. Elles sont mortes peu de temps après l’accouplement. Leurs larves en revanche, passent l’hiver sous l’eau…



Conseil # 5 – Pour les repérer, progressez à contre-jour.

Les insectes se repèrent plus facilement à contre-jour. Avancez lentement face au soleil en observant tous les mouvements dans les hautes herbes autour de vous.

🔍En bonus : la progression à contre-jour vous permet de repérer les bons spots bien éclairés pour y revenir directement ensuite et passer à l’étape photographie.



Conseil # 6 – Notez leur comportement.

Comme de nombreux prédateurs territoriaux, les libellules aiment patrouiller afin de quadriller leur périmètre de chasse. Cette pratique leur permet de repérer les intrus ainsi que les proies. Elles alternent donc les poses sur des postes d’observation en hauteur et les allées et venues le long de couloir aériens souvent identiques.

Prenez le temps de les observer et de noter les endroits précis où elles aiment se poser.







PHOTOGRAPHIE.


Conseil # 7 – Choisissez le matériel photo adapté aux libellules.

Il s’agit d’un insecte volant doté d’une excellente vue et d’une grande mobilité. En tant que prédateur, la libellule est constamment à l’affut du moindre mouvement autour d’elle pour détecter une proie potentielle ou un danger. Il vous faudra donc du matériel à la hauteur de ses capacités :

  • Un boîtier réactif doté d’une bonne rafale et d’un autofocus performant (surtout pour les photos de libellule en vol).

  • Un objectif macro de focale 100mm minimum (idéalement 180mm) pour conserver une distance de sécurité et ainsi éviter qu’elle ne s’envole.

  • Eventuellement un monopode ou trépied pour rester longtemps immobile sans fatiguer.


Conseil # 8 – Ne négligez pas le téléobjectif.

Si vous faites de la photo animalière au 300mm F:4, utilisez-le également pour la proxi-photo de libellules. Il est assez lumineux pour y ajouter une bague-allonge. Il n’est pas trop lourd et souvent stabilisé (suivant les marques). On peut faire de très belles photos de libellules avec cet objectif, en y intégrant leur environnement.

Les téléobjectifs de plus longue focale associés à une bague-allonge, peuvent également donner de bons résultats en proxi-photo. Attention, stabilisation bienvenue car ils sont lourds à main levée…. Un trépied descendant assez bas vous assurera un meilleur confort.



Conseil # 9 – Choisissez la meilleure heure pour les photographier.

La rosée du matin en plus de l’esthétisme de la scène due à la présence de gouttes d’eau, vous permet de faire ce qu’il sera difficile de faire plus tard. Je parle ici de la photo d’insectes volants un peu remuants comme les libellules. Essayez de photographier une libellule à 15h en plein été. Bon courage ! C’est sûr, oubliez la photo à 15h. La lumière est trop dure et en plus les insectes sont hyperactifs ! Revenez le lendemain tôt le matin et vous retrouverez la même libellule immobile sur une feuille. Elle sera couverte de rosée et attendra patiemment que ses ailes sèchent. Quelle aubaine pour la photographier ! 🤩



Conseil # 10 – Vous avez raté la rosée matinale ? Revenez à la tombée de la nuit.

En fin de journée, l’activité baisse et la lumière redevient rasante. C’est le moment de tenter des photos de libellule à contre-jour sur fond de soleil couchant !

🔍Bonus : Si vous observez une libellule se poser à la tombée de la nuit, il y a des chances pour qu’elle soit encore au même endroit le lendemain matin. Du coup, vous pourrez revenir au petit matin profiter de la photographier avec la rosée sur les ailes ! 😏



Conseil # 11 – Une approche furtive.

Face aux insectes craintifs et très mobiles, vous devez approcher avec une grande prudence, un peu comme en photo animalière :

  • Soyez discret(e) en portant des vêtements aux couleurs sobres.

  • Baissez vous ou mieux accroupissez-vous pour avancer vers le sujet.

  • Bougez lentement en faisant des gestes lents pour éviter de faire bouger la végétation devant vous.

  • Avancez en plaçant déjà votre appareil photo à hauteur de votre visage (sous la ligne de regard), pour éviter de faire le geste de trop avant le déclenchement et faire fuir votre sujet.

  • Méfiez-vous de la position du soleil. Ne laissez pas votre ombre recouvrir votre sujet, sinon vous déclencherez sa fuite. 😲


Conseil # 12 – Jouez avec sa silhouette.

Au lever du jour ou au coucher du soleil, sa silhouette élégante ressort magnifiquement à contre-jour. N’hésitez pas à tester ce type de photo très artistique. Le modèle le mérite bien. 😍



Conseil # 13 – Associez les couleurs du sujet et celles du fond.

Vous pouvez opter pour un contraste de couleur qui fera se détacher plus facilement le sujet du fond (rouge sur fond vert par exemple). Vous pouvez également repérer dans le fond des tâches de couleur qui rappellent les couleurs de votre sujet et construire votre composition autour de cette harmonie.


Conseil # 14 – Libellule en vol, adoptez la bonne stratégie.

Les libellules sont très rapides et de taille modeste, ce qui pose de gros problèmes à l’autofocus du boîtier. En conséquence, vous avez plusieurs possibilités :

  1. Vous êtes un as de la prise de vue en vol et avez un boîtier doté d’un AF de compétition. Pourquoi ne pas tenter de la photographier comme vous le feriez avec un oiseau (pas facile à faire) ?

  2. Vous souhaitez utiliser votre autofocus. Dans ce cas, une astuce consiste à observer ses allées et venues et attendre à l’affût en positionnant votre objectif sur sa trajectoire, face à un fond esthétique et dégagé. Ensuite, attendez le moment où elle passe et fait un bref instant du vol stationnaire. C’est le moment de faire la mise au point et déclencher !

  3. Idem que la situation n°2, mais en mode manuel. Préréglez la mise au point sur un objet situé proche de l’endroit où elle va passer. Lorsqu’elle se met en vol stationnaire, ajustez rapidement et déclenchez !


Conseil # 15 – T’as de beaux yeux ! 👀

Les yeux énormes de la libellule sont un des traits qui la caractérisent. Alors au moment de faire la mise au point, concentrez-vous sur eux. S’ils sont flous, la photo est bonne pour la poubelle ! 😭

Ce conseil est bien sûr valable pour tous les animaux, mais rares sont ceux dotés d’une paire d’yeux aussi extraordinaires, alors ne les ratez pas !