top of page

Envie de recevoir chaque dimanche matin  dans votre boîte mail du contenu qui va vous captiver ?

Abonnez-vous à ma newsletter !

MES GUIDES PDF GRATUITS A TELECHARGER

Rechercher

LES 7 ETAPES INDISPENSABLES POUR BIEN CHOISIR VOTRE APPAREIL PHOTO !

Dernière mise à jour : 17 janv. 2021






Vous vous êtes décidé(e) à casser la tirelire et faire l’acquisition d’un appareil photo. C’est la première fois que vous allez en acheter un et vous êtes un peu perdu(e) devant la multiplicité des marques et modèles.


Avant d’aller plus loin dans la lecture de cet article, je vous recommande fortement si vous ne l’avez pas encore fait, de lire mon précédent article « Ce que les débutants en photo doivent absolument savoir pour progresser ! ». Pourquoi ? Parce que j’y explique le risque auquel s’exposent les débutants en photo s’ils placent le matériel au centre de leur stratégie de progression. Voici le lien :


Ceci étant fait, passons à l’étape suivante : le choix de votre matériel photo. S’il y a autant de diversité, c’est qu’il y a de nombreux usages différents, pour satisfaire chaque photographe.

Je ne vous dirai pas dans cet article quelle marque et quel modèle vous devez acheter. Je considère que ceci vous appartient et Internet regorge d’articles de ce type. De plus, certains achètent une marque pour des critères autres que techniques, ce que je comprends tout à fait.

Je que je vais faire, c’est vous donner tous les critères qui vont vous permettre de choisir le boîtier qui va vous ressembler !

Alors, ça vous dit ? OK, voyons ça !



 

Si vous n’êtes pas encore abonné(e) et souhaitez recevoir chaque dimanche matin dans votre boîte mail du contenu qui va vous captiver, cliquez sur le lien ci-dessous : INSCRIPTION


 


Etape # 1 - Déterminez quel photographe vous êtes pour connaître vos besoins en matériel.


La photographie est un domaine très diversifié. Ceci implique un choix à faire entre 2 options :

  1. Si vous voulez vraiment progresser pour atteindre un niveau expert, voire professionnel orienté art, il faut vous spécialiser.

  2. Vous pouvez pourtant préférer rester tout le temps sur de la photo « généraliste » et photographier tout ce qui vous semble attrayant. Dans ce cas, vous serez moins positionné(e) dans l’expertise et plus dans la polyvalence. Vous pourrez tout à fait professionnaliser par la suite cette polyvalence.

Les deux orientations ont leurs avantages et leurs inconvénients. Il n’y a pas de notion de valeur de l’une par rapport à l’autre. C’est avant tout une question de ressenti, de personnalité.


Il est très important que vous commenciez par faire ce travail d’introspection : écrivez sur une feuille ce qui vous attire dans la photo, quels sujets vous aimez photographier. Si en écrivant le nom d’un sujet de l’émotion remonte en vous, vous êtes sur la bonne voie. Si vous n’arrivez pas à faire de choix tranché, c’est peut-être que vous correspondez à l’option 2.

Vous y voyez plus clair ? Vous savez à présent quel photographe vous êtes ? Parfait, passons à l’étape # 2.






Etape # 2 - Définissez vos contraintes pour clarifier vos limites de choix.


On ne va pas se le cacher, acheter du matériel photo représente certaines contraintes. Autant commencer par ce qui fait mal…

Prenez à nouveau une feuille de papier et listez vos contraintes personnelles, liées à la photographie :

  • Le prix. Et oui, en premier on va parler d’argent. C’est certainement la première et plus forte contrainte. Elle va peser sur votre choix final. Commencez par estimer combien d’argent vous pouvez dépenser pour cet achat. Pour un reflex boîtier nu, les prix démarrent autour de 400€ (comptez environ 250€ de plus en kit avec un objectif). Pour un hybride, comptez environ 600€ pour débuter (avec l’objectif interchangeable fourni).

  • L’encombrement et le poids. Si vous faites de la photo de voyage ou lors de vos randonnées en montagne vous aurez besoin d’un matériel petit et léger. Oubliez les zooms voyants et lourds. Préférez une focale fixe lumineuse type 28mm, 35mm ou 50mm. Idem pour le boîtier. Il doit être le prolongement de votre œil sans peser dans votre sac (votre dos vous dira merci) ou attirer le regard.

  • La discrétion. C’est le prolongement du critère précédent, mais dans le domaine sonore. Si quand vous déclenchez tout le monde se retourne autour de vous ou toute la faune de la forêt s’enfuit, vous avez un souci. Selon les photos que vous faites, les appareils ayant un déclenchement silencieux sont un plus.

  • Votre lieu d’habitation. Si vous habitez à Paris et que vous souhaitez faire de la photo animalière, vous aurez davantage de contraintes qu’un photographe habitant en campagne. Si vous photographiez dans des parcs publics, ce matériel n’est pas discret et très cher (risque de vol) et pour aller en forêt vous allez devoir vous déplacer un peu plus loin, ce qui compliquera la régularité des séances.

Vous voyez, à chaque étape, on affine votre vision. Cet effet entonnoir vous amènera inévitablement à faire le bon choix.



Etape # 3 - Identifiez les éléments essentiels d’un appareil photo.


Voici dans le schéma ci-dessous les éléments qui constituent un boîtier et un objectif sur lesquels il faut porter une grande attention :





Etape # 4 - Priorisez les choix techniques en fonction de vos besoins.


Vous l’aurez compris, cela fait beaucoup d’éléments à prendre en compte dans le choix de votre matériel. Vous ne pourrez pas avoir la meilleure qualité pour chaque élément (à moins d’acheter un boîtier Pro).

Comment faire alors ? C’est simple, on va se servir de l’étape # 1.


Dans le tableau ci-dessous, je compare des différents domaines de la photo nature, en y rajoutant la photo de voyage pour le côté « généraliste » de cette pratique. Si vous pratiquez un autre domaine que la photo nature (ce blog y est consacré), vous pouvez tout de même en déduire certaines informations qui pourront vous servir.



En fonction de votre domaine de photographie, vous devrez donc tenir compte en priorité des éléments en surbrillance jaune pour faire votre choix de matériel.

Pour la photo de voyage, sans surprise il n’y a pas d’élément critique. Optez pour un appareil qui sait à peu près tout faire sans exceller dans un domaine.





Etape # 5 - Elargissez votre vision à l’ensemble de l’écosystème photo.


La photo ne se limite pas à l’appareil. Dans votre choix, tenez aussi compte des éléments suivants.


L’étendue des gammes :

  • de boîtiers. Entrée de gamme, milieu, expert, pro. Différentes tailles de capteurs. Reflex et hybride…

  • d’optiques. Entrée de gamme, milieu, expert, pro. Focales fixes, zooms. Du super grand angle au super téléobjectif…

Plus dans une marque il y a de diversité et de qualité de boîtiers et d’objectifs, plus vous aurez de choix pour évoluer au fil des années.


La compatibilité entre votre marque et les partenaires indépendants :

  • Avec les fabricants multimarques d’objectifs. Sigma et Tamron sont les principales marques qui fabriquent des objectifs compatibles avec les autres marques. La qualité est depuis quelques années au rendez-vous et le prix très compétitif. Donc, vérifiez que la marque de boîtier que vous choisissez est compatible afin d’élargir vos choix d’objectifs.

  • Avec les principaux éditeurs de logiciels de retouche photo. Ainsi, lorsque vous progresserez et souhaiterez retravailler vos photos sur ordinateur, vous aurez davantage de choix de logiciels à disposition.



Etape # 6 - Evaluez la durée d’utilisation de votre matériel.


Si vous achetez un boîtier pour le garder 1 an puis ensuite le revendre pour avoir mieux ce n’est pas la même stratégie que si vous l’achetez pour le garder tant qu’il fonctionne.


De même, si vous n’êtes pas sûr(e) du domaine photo vers lequel vous voulez vous orienter, il n’est pas très judicieux d’investir beaucoup d’argent dans un boîtier spécialisé dans la photo animalière par exemple. C’est pour cette raison que l’étape # 1 est très importante.


Ensuite, d’une manière générale en photo :

  • Les boîtiers évoluent très vite sur le plan technologique (capteur, processeur, autofocus). Ils perdent beaucoup de valeur marchande au bout de quelques années. Leur durée de vie est aussi liée à leur gamme.

  • Les objectifs évoluent peu sur le plan technologique (principalement la stabilisation et les lentilles). Ils décôtent lentement. Leur durée de vie est importante (+ de technologie = - de durée de vie).


Si vous devez investir de l’argent, c’est donc dans les objectifs plutôt que dans les boîtiers qu’il faut le faire. Ceci vaut si vous pensez revente ou conservation. J’ai encore les mêmes objectifs depuis de nombreuses années, qui ont servi sur plusieurs boîtiers successifs.



Etape # 7 - Dessinez vos toiles d’araignées et trouvez VOTRE appareil photo.


Chaque photographe est unique. A l’aide des étapes précédentes, définissez vos critères prioritaires d’achat. Ainsi, vous pourrez choisir de cette manière le matériel qui vous est le plus adapté.


Pour vous aider, j’ai créé 2 toiles d’araignée à partir du tableau de l’étape # 4 :



Vous pouvez faire la même chose pour les autres domaines de la photo qui vous intéressent.

Egalement, vous pouvez créer une toile d’araignée pour chaque appareil photo qui vous plait pour le comparer :

  • à votre domaine photographique,

  • aux autres appareils photo concurrents.


En procédant ainsi, vous trouverez facilement l’appareil photo qui vous correspond le mieux.

Attention : n’oubliez pas de tenir compte également des contraintes évoquées à l’étape # 2 !



CONCLUSION.


Choisir votre matériel photo est une chose facile à faire tant que vous respectez les 7 étapes évoquées :

  1. Quels besoins ?

  2. Quelles contraintes ?

  3. Quels éléments techniques ?

  4. Quelle priorisation ?

  5. Quel écosystème ?

  6. Quelle durée de vie ?

  7. Quel matériel me correspond ?


A présent, vous n’avez plus qu’à prendre une feuille et un crayon et commencer à réfléchir à la 1ère étape.

Le choix est immense, mais il faut voir ça comme une chance supplémentaire de trouver l’appareil fait pour vous !



Dites-moi ce que vous avez pensé de cet article dans les commentaires. Si vous avez des questions précises sur un appareil, j’essaierai d’y répondre. Merci d’avance.


Bonnes photos. A bientôt.


Laurent.


_____________




Laurent DUPERIER

Formateur photo nature

Après 25 ans passés à photographier la nature, je me suis aperçu que c’est grâce à elle que je suis arrivé à trouver un équilibre dans ma vie quotidienne. Ce constat m’a poussé à aider les autres en devenant formateur. Je ne souhaite pas seulement vous apprendre comment photographier la nature, mais surtout pourquoi !



 

Si vous n’êtes pas encore abonné(e) et souhaitez recevoir chaque dimanche matin dans votre boîte mail du contenu qui va vous captiver, cliquez sur le lien ci-dessous :

 



282 vues0 commentaire

コメント


bottom of page